La mère de tous les mensonges + concert – Le Méliès Pau, Cinéma d'art et d'essai

La mère de tous les mensonges + concert

samedi 3 février 2024 à 16:00 - Avant-Première / Soirée spéciale

Avant-première / Samedi 3 février 16h

La Mère de tous les mensonges

Asmae El Moudir – Kadib Abyad / Maroc, Egypte, Arabie Saoudite, Qatar – 2023 – 1h36 – vostf – documentaire
Casablanca. La jeune cinéaste Asmae El Moudir cherche à démêler les mensonges et les tabous qui se transmettent dans sa famille. Grâce à une maquette du quartier de son enfance et à des figurines de chacun de ses proches, elle rejoue sa propre histoire. C’est alors que les blessures de tout un peuple émergent et que l’Histoire oubliée du Maroc se révèle. Évoquant l’intimité de sa famille et les « années de plomb » marquées par les événements de 1981, le dispositif du film étonne et donne lieu à des séquences inoubliables.

Prix de la mise en scène – Un Certain Regard Cannes
Œil d’or du meilleur documentaire – Festival de Cannes
Grand Prix – Marrakech Film Festival

suivi du concert présenté par l’Association des Artistes Marocains  :

 

Mostafa EL Harfi et les gnawa d’Essaouira

Les « Gnawa », « Haratin » également appelés « Maures noirs » ou « Afro – Maghrébins » sont des descendants de populations d’esclaves déportées de l’Afrique sub-saharienne (Sénégal, Soudan, Ghana, Guinée…) vers le Maghreb, pendant la période de la traite nord-africaine. On parle de musique « gnaoua » ou de musique « tagnaouite » (appellation berbère). Cette musique Gnawa enrichit les autres styles de musique au Maghreb et dans le monde (fusion, jazz-gnawa, blues-gnawa, reggae gnawa, etc.) en utilisant des instruments comme le goumbri (ou hajhouj), un luth-tambour à trois cordes, ainsi que le kraqeb pour le rythme. Un ensemble de musiciens professionnels d’Essaouira, rendra hommage à ce répertoire, sous la direction de Mostafa El Harfi .

TARIF UNIQUE : film+concert 12€

En collaboration avec l’association ACT, Association pour la Coopération Transméditerranéenne